Le cinquième fils

Publié le par DECRYPTO


  … Cependant à quoi bon me leurrer, je considère mon existence non  comme un échec, mais comme une défaite. Fils de survivants, je me sens mal à l’aise dans un monde complaisant qui, pour mieux dormir, m’a renié avant même ma naissance. Tout m’est contrainte : le langage et le silence, l’amour et l’absence d’amour. Ce que je souhaite articuler, jamais je ne le dirai. Ce que je désire comprendre, jamais on ne me l’expliquera…



  Triste bilan : j’ai remué ciel et terre, j’ai risqué la chute et la démence en interrogeant les souvenirs de vivants et les rêves des morts afin de vivre la vie des êtres qui, proches et lointains, continuent à me hanter : mais quand, oui, quand commencerais-je enfin à vivre ma vie à moi ?

 

Elie Wiesel  -  1983  - Prix Nobel de la paix 1986

Publié dans Sur mon étagère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ut 18/07/2008 19:57

Merci!
Dommage que d'autres n'aient vu ce bel hommage..

le bigorneau 19/06/2008 19:37

il n'avait pas le moral quand il a fait son bilan cet homme...et je le comprends...gros bisous...bonne soirée..