Galère

Publié le par DECRYPTO



Une vieille guitare mal accordée,

Et un chien noir, sagement couché,

Une boîte carrée, pour la monnaie,

Et puis Cabrel et Hugues Aufray.

 

Un bout de trottoir, pas trop mouillé,

Des gens qui passent, les yeux baissés,

Un lampadaire, pour s’appuyer,

Et Georges Brassens, Michel Berger.

 

Un squatt pas loin, pour répéter

C’est pas Byzance, mais c’est assez,

Pour voir venir, pour se lancer,

Charles Aznavour et Lavilliers.

 

Avec le froid, les doigts glacés,

C’est pas facile de bien jouer,

D’être bien rasé, de bien chanter,

Jean jacques Goldman, Léo Ferré.

 

 

Deux trois euros, juste pour manger,

C’est pas beaucoup, pour une journée,

Mais certains soirs, ça fait rêver

Quand pour dormir, c’est les pavés….

Publié dans Regard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nymphéa:0040: 05/11/2008 11:08

c'est bien ..

liedich 29/10/2008 13:04

Je ressens beaucoup d'amour dans ces mots jetés sur le pavé de l'espoir. Ils me parlent et me plaisent par leur réalité.
Bonne journée.

katherine 28/10/2008 14:09

Dormir sur les pavés, hélas. Avec le froid qui arrive, c'est encore plus pitoyable. Mais qui se soucie d'eux à part les bénévoles?
Bel écrit..

Bigornette 27/10/2008 20:39

Oui c'est le drame l'hiver qui arrive...ils n'ont que la musique et le chien pour se réchauffer... c'est très beau ce que tu écris...gros bisous...