Paroles de moulin

Publié le par DECRYPTO


Et  le moulin m’a dit d’où venait le vent.

Les mots murmurés dans les ailes du géant étaient le début, l’esquisse d’un changement, l’espoir d’une prochaine et inévitable réconciliation entre la nature et les hommes qui l’avait si durement malmenée. L’illusion de l’ordre nouveau où la terre soumise au bon vouloir de l’intelligence humaine  qui se devait de tout offrir sans contrepartie,  menait à une impasse, et le moulin me racontait une bien belle histoire.

Il était depuis longtemps le compagnon des sociétés,  intermédiaire inestimable entre la force du vent et la faiblesse des hommes. Il avait moulu le grain pour fabriquer notre pain, il avait arraché aux profondeurs de la terre l’eau pour étancher notre soif, il avait combattu la mer des siècles durant et conquis de nouveaux territoires en notre nom. Puis  nous l’avions rejeté aux oubliettes du progrès, geste d’orgueil insensé d’une civilisation qui se croyait libérée de la terre qui lui donnait sa chance depuis si longtemps.

Mais  le moulin avait appris du vent  des choses que l’homme  ignorait.

 Alors il avait troqué ses fragiles ailes de bois et de toile contre des pales effilées, il avait grandi, changé sa silhouette pour apporter son modeste écot à la paix entre les hommes et les éléments.  Peu  importait qu’on dise de lui qu’il était beau ou qu’il était laid, à nouveau il était utile et cela lui suffisait.

Entre ses bras démesurés,  il me semblait que le vent riait…..

 

A une amie bloggueuse
qui aime Don Quichotte et les moulins.


Publié dans vagabondages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

liedich 30/10/2009 11:15


Très bel hommage... mais je rêve encore que nos éoliennes actuelles se couvrent de verdures et ne soient plus (pour moi) des crève-ciels.
Bonjour à l'aimante des Moulins.
Douce journée à Toi.


iriwin 28/10/2009 12:54


oh !
j'ai adoré
come j'adore ce vent qui caresse tes mots
merci pour ton passage
j'ai eu des ennuis d'ordi
et ce matin le vent les a chassés (rires)


Ut 27/10/2009 15:30


J'aime beaucoup Décrypto... comme quoi, Don Quichotte n'a pas toujours raison :)


Quichottine 26/10/2009 20:44


Merci...

Plus que cela encore.

J'aime ce texte et la mutation de moulin en éolienne.

Tu sais, je crois que nous avons tout à apprendre encore.

Mais nous y parviendrons.

Passe une très belle soirée.


Bigornette 26/10/2009 19:11


je pensais à Quichottine en te lisant... pas suprise de cette dédicace donc... très beau texte comme toujours... quel talent dans ta prose... de la poésie toujours et toujours... c'est tres beau
!Bisous... bonne soirée...