Vers la nuit

Publié le par DECRYPTO

 

 

Ombres et lumières de chants à écrire,

Noirs et ors de tristes ou belles histoires,

Loin des rivages abrupts de la mémoire,

Les terres inconnues des jours à venir,

Emergent du sillage de nos espérances.

Ombres noires sur les murs immenses

De l’incertain qui dessine notre chemin,

Lumières dorées de mains entrecroisées

Brûlant  nos corps encore avides d’aimer,

Bien étranges sont les ponts vers demain.

 

Renaitre avec l’aube et découvrir le matin,

L’avenir c’est dire d’hier je m’en souviens.

 

 Avril 2010

Publié dans vagabondages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lorraine 17/09/2010 13:52



Le souvenir de la mémoire, l'angoisse de la mémoire à venir...Un beau et solide poème qui prouve, en tous cas, une belle lucidité!



Quichottine 17/09/2010 08:38



J'aime beaucoup ces ponts qu'on franchit vers demain, même s'ils sont étranges...


 


Merci pour ce poème et pour ces souvenirs.


 


Passe une belle journée, Decrypto.



mocekx 16/09/2010 20:13



magnifique texte! l'avenir est dans notre mémoire et c'est si bien dit! amitiés