Feuille

Publié le par DECRYPTO


Légère, elle est entrée sans bruit, par le soir déposée sur  un tapis.

Mais pourquoi  venir mourir ici, loin du vent, de son monde favori.

Et nous sommes partis, à la recherche de  l’arbre où elle avait grandi

De ses branches déshabillées, offertes au rouge du jour  à l’agonie.

Il était là, veilleur fier et obstiné des fleurs  fanées  par la fin de l’été

Gardien magnifique et séculaire posté près du chemin de la forêt.

Plus tard dans le soir, à la page souvenir de mon dictionnaire usé

La feuille trouva place, marque page d’une rencontre et de ses secrets.


Publié dans vagabondages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angel 26/10/2009 22:25


la feuille du vent...la fille d'automne...
Cherchant abri ..
jolie histoire!


Mamylilou 26/10/2009 16:08


J'avais pour habitude de ramasser les belles feuilles et de les faire sécher, mais tant et tant,un jour les ai jetées..bonne journée


celange 26/10/2009 11:13


coucou decryp me voilou bon tjrs aussi débordée de taf je suis fascinée par les feuilles j'aimerai percer le secret de leur nervures qui doivent j'en reste persuader en dire long sur leur vie!!!
bonne journée bisous à+


liedich 25/10/2009 19:08


Tu vois bien qu'elle devait venir se poser là !
La voici plus que vivante maintenant et entre de bonnes... pages !
Le bonsoir.


Ut 23/10/2009 19:51


Et au printemps.... belle, belle nature!
Beau poème, qui joint l'automne à l'encre.... éternels.